Le bureau des affaires occultes-Éric Fouassier

Note : ❤❤❤❤💖

Pages : 356

Résumé : Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente. Valentin Verne, jeune inspecteur du service des mœurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges, susceptible de déstabiliser le régime. Car la science qui progresse, mêlée à l’ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité.
Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l’irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « Bureau des Affaires Occultes« , un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences. Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d’un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ? Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ?
Qui est le chasseur, qui est le gibier ?

Avis : Cela se passe dans un Paris du 19ème. Encore une partie de l’histoire survolée en cours d’histoire. Cette période m’évoque le travail des enfants dans les mines, la tuberculose, les hospices, la misère, la crasse, Germinal.
Pourtant, cette période a également engendré la révolution industrielle, les découvertes scientifiques et technologiques et la fameuse exposition universelle de 1889 (la construction de la Tour Eiffel).
Mais revenons à ce Paris crasseux de 1830, où les crimes commis intéressent les ripoux de la police uniquement lorsqu’ils touchent leurs intérêts ou la haute bourgeoisie.
Ni justicier, ni héros, notre policier intègre aux méthodes improbables arrivera-t-il à déjouer le complot qui s’ourdit en secret ? Valentin Verne, passionné de sciences en tout genre, va utiliser son intelligence et son culot pour mener à bien une enquête sur le suicide d’un jeune homme de bonne famille.
Parallèlement, il va enquêter sur un monstre pédophile qui lui a volé son innocence et qui continue à commettre ses forfaits.
Un personnage principal tourmenté donc, mais qui réapprend à vivre au contact des humains qu’il va rencontrer durant ses investigations : une comédienne timide, un mathématicien soucieux, un professeur attentionné.

Il suffit de se laisser porter par l’histoire sans chercher à tout prix à résoudre soi-même l’énigme pour tomber sous le charme. La richesse des décors, le soin apporté aux détails dénote le travail incroyable de recherche de l’auteur. Les vêtements, les registres de langue (courant, familier, argotique), les us et coutumes comme les duels, les références à l’histoire de France donnent parfois une légère impression de longueur mais pas assez pour se lasser.

C’est un peu ce que j’attends de ce genre de polar. J’ai adoré celui-ci.

Avez-vous aimé ce livre ?
Back to Top