Knife & Fork – Claire Some

Note : ❤❤❤❤💖

Résumé : après plusieurs années passées aux Etats-Unis, Alfie Morrison rentre au pays pour réaliser son rêve : ouvrir son restaurant à Édimbourg, sa ville natale. Mais c’est une reprise de restaurant qui l’attend, avec une équipe déjà en place et échaudée par la fuite de l’ancien propriétaire. Avec la caisse. Des défis l’attendent : il devra gagner la confiance de son personnel, rendre à nouveau le restaurant rentable, obtenir une étoile au guide Michelin. Et si en plus, il arrive a conquérir le cœur de son chef cuisinier, ce sera la cerise sur le gâteau !

 

Avis :  j’ai beaucoup aimé cette histoire car c’est avant tout le récit d’une renaissance, celui d’un restaurant, d’une équipe, d’un homme au passé trouble. C’est un retour aux sources pour Alfie qui réalise son rêve et qui gère brillamment son projet. Et puis, l’Ecosse, Édimbourg et ses pubs, Édimbourg et ses restaurants, Édimbourg et ses bouibouis de bords de route, ce petit charme typiquement européen, qui vous rappelle que le football n’est pas du soccer, ok ? J’ai apprécié les moments où les protagonistes « testaient » la carte d’autres restaurants. Si j’avais des préjugés concernant la cuisine Outre-Manche, avec ce livre, j‘ai été étonnée d’avoir l’eau à la bouche juste en lisant les détails du menu. Et ses visites chez ses fournisseurs de fruits de mer, on en parle ou vous voyez ce que je veux dire.

Puis, bien après, vient doucement la romance, faite de hauts et de bas mais toujours avec un humour subtil et léger comme j’aime. Oui, Alfie tombe amoureux rapidement mais Nathan n’est pas un garçon facile. 
Et j’ai aimé imaginer cet ectomorphe pratiquant la boxe avec Monsieur Muscle dans une salle de gym écossaise.
Avant la fin du livre, il y a quelques scènes un peu olé olé, vous voilà prévenu(e)s.
Ce que je retiens le plus c’est la plume légère et subtil de l’autrice, avec cet humour so british, un peu piquant, un peu froid, un peu pince sans rire.
C’est comme ces films où il n’y a pas de musique dans les scènes à émotions variables, simplement parce qu’il n’y en a pas besoin. Ce livre était un peu comme ça. 

Bref, vous l’aurez compris, ce livre est un coup de cœur pour moi, normal : ça parle d’amour, de renaissance et de nourriture.
Tout ce que j’adore.

Avez-vous aimé ce livre ?
Back to Top